La reprise

Bon, pour faire dans l’originalité, j’ai moi aussi envie de raconter ma reprise qui remonte à pffffiiiiou, bientôt 2 semaines ! (La nana qui blogue en live et est super à jour…><)

Dès le dimanche soir, j’avais la boule au ventre et limite envie de me faire faire un mot d’excuse.
Ouais, mon taf, c’est pas la joie mais un peu comme tout le monde j’ai envie de dire ? Nan ? Bon, après je sais pas, peut-être que toi qui me lis, t’as un job génialissime, super épanouissant toussa toussa, et je te le souhaite bien sûr !

Bref, pas envie, un peu envie de chialer mais bon, je fais le pitre pour amuser Babachon et qu’elle ne se doute de rien.

Arrive le réveil tant redouté et là, c’est le drame. Je me gare sur le parking de la crèche et c’est déjà pleurs et hurlements. Genre limite, je devrais appeler les services sociaux parce que les gentilles dames de la crèche battent ma fille, c’est pas possible autrement.
On fait notre entrée et là, Bébé Koala collé à sa « manmanmanmanman », elle ne veut pas me lâcher. Je câline, je console, j’explique et puis Madame Crèche prend le relais pour que je puisse partir.

En 15 mois de crèche, elle ne m’avait jamais fait ça.

Résultat : j’ai chialé ma race dans ma voiture jusqu’au bureau et dans le bureau de ma collègue en arrivant. Elle est pas belle la vie ?

Tous ceux qui m’ont demandé comment s’étaient passées les vacances, j’avais envie de les égorger.

Bien sûr, j’ai répondu à tout le monde avec le sourire mais ma Drama Queen intérieure aurait voulu raconter à tous ceux qui voulaient bien l’entendre que « Oh my God, mon pauvre baaaaybaaaay ! »

Et toi ? Ta reprise ? Pleurs ? Cris ? Envie de se rouler par terre ? (Je parle pour toi là, évidemment !)

Publicités

2 réflexions sur “La reprise

  1. Moi à l’angoisse de la reprise s’ est ajouté le stress de l’annonce de ma grossesse… Du coup grosse insomnie la nuit précédente, boule au ventre, larmes en partant de la maison et sur tout le chemin. Quant à bébé lui, rien à faire de la rentrée…. il est parti jouer dans la crèche sans me dire au revoir. Y a que le lendemain qu’il a réalisé que je partais et qu’il hurlait en s’ accrochant désespérément à moi!
    Je déteste les rentrées 😦

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s