L’après

Comme tout le monde, je suis sous le choc des événements de vendredi. Je me pose les mêmes questions que tout le monde et j’ai une boule dans la gorge.

Et puis, il y a l’après : un weekend passé en famille avec les papis de ma fille qui feraient le tour de la Terre juste pour être avec elle, les éclats de rire de Rose qui font trembler la maison, son émerveillement devant ses dessins, devant ses chaussons, ses chaussures, devant ses deux chiens qu’elle poursuit en courant, son chat qui ronronne, son dessin animé préféré et les câlins qu’elle distribue sans retenue.

Un dimanche après-midi où nous étions invités à l’anniversaire d’une petite fille de deux ans : le gâteau, les bougies, les cadeaux, les enfants qui rient, qui courent, qui se chamaillent pendant que les grands ont des conversations de grands, l’insouciance, la vie quoi.

Je ne sais pas où on va, je ne sais pas de quoi demain sera fait mais je veux continuer à apprécier ces petits bonheurs simples parce que la vie doit gagner : on le doit à nos enfants.

Je vous embrasse et n’hésitez pas à vous manifester, discuter de tout ça fait du bien.

Publicité

Malgré tout…

Malgré tout, malgré l’horreur, malgré la douleur, la haine, les pleurs, j’ai envie de dire : vive la vie, vive l’amour, vive l’amitié, les repas en familles, entre amis et vive les éclats de rire.

Ces lâches qui ont perpétré les actes d’hier n’avaient certainement aucune de ces choses dans leurs vies.

Un dieu, peu importe comment on l’appelle : Bouddha, Allah, Dieu, n’a jamais demandé à quiconque de perpétré de tels actes. Ces gens ne sont pas des croyants, ce sont des fous, tout simplement. Ne vous laissez pas emporter par la haine, l’Amour fait des choses bien plus belles.

Je peux vous le dire, si Dieu existe, il est certainement en train de pleurer avec nous devant la folie des hommes.

En attendant, profitez de vos proches, dites leur que vous les aimez et profitez de cette chance que nous avons de vivre libres.

Des bisous !

12241580_10207943521526443_8445709117105644089_n

Si ça m’arrivait…

Bon, aujourd’hui, c’est vendredi 13 et avec toutes les merdes qu’on a cumulées durant la semaine dernière, j’ai trop envie de jouer à l’EuroMillions et de gagner le pactole !

Non pas que l’argent fasse le bonheur mais on va pas se mentir, ça aide quand même pas mal ! Alors voilà, je me prends à rêver de tout ce que je ferais si je gagnais à l’Euromillions :

– Je paie le crédit de ma maison et je paie une entreprise pour finir tous les travaux qu’il nous reste encore.
– Je paie le crédit de mon Papa pour qu’il soit enfin de nouveau chez lui.
– Je paie le crédit de mon frère pour que son tattoo shop soit enfin à lui !
– J’en donne à notre famille et nos amis qui nous ont aidé quand on a été dans la merde (ils savent qui ils sont :-))
– Je fous un max d’argent de côté pour que ma fille ne manque jamais de rien.
– Je nous achète deux bagnoles neuves et on refourgue nos deux poubelles à la casse.
– Je me paie un superbe voyage aux US, en business class et je passe 3 mois là-bas, là où une partie de mon coeur est resté.
– Je me paie un séjour d’une semaine au Castle Club du Disneyland Hotel de Disneyland Paris.
– J’arrête de bosser et je m’investis dans des associations d’aide aux enfants handicapés.- Je m’achète de nouvelles fringues qui me vont et je jette mes fringues soit trop petites, soit grandes !
– Je fais rénover l’église où nous nous sommes mariés.
– J’en donne un max à des assocs qui en ont vraiment besoin.

Je me rends que je n’ai pas tellement des goûts de luxe ! Deux-trois extravagances mais rien de bien méchant !

Et toi, tu ferais quoi si tu gagnais beaucoup d’argent ?

argent

L’amitié avant / après

Sujet un peu sensible aujourd’hui mais ça fait un moment que je voulais en parler : l’amitié avant / après grossesse.

Aujourd’hui, je dirais que j’ai deux groupes d’amies : les mamans et les non-mamans.

Avec les mamans, ça tourne souvent autour des enfants et je ne suis pas toujours à l’aise parce que j’ai toujours l’impression d’être à la ramasse, de ne pas être assez bienveillante nianiania donc j’avoue que pour moi, c’est assez compliqué. Comme tu le sais maintenant, les enfants, ce n’était pas tellement mon truc et la plupart du temps avec Babachon, je ne sais pas ce que je fais, je tâtonne, je fais de mon mieux (comme nous toutes d’ailleurs) alors quand je suis dans des conversations où on parle de la suuuuper nouvelle écharpe de portage de la mort qui tue ou du nouveau Nutricook, bin, je suis vite à la ramasse. Les conversation sur les couches et les microbes ne m’intéressent pas plus.

Avec les mamans,par contre, c’est rassurant parce qu’on peut discuter et comparer nos expériences et ça, c’est rassurant de savoir qu’une telle galère avec les repas, que l’autre aussi son enfant lui tape dessus etc.

Avec les mamans, on peut aussi dire un peu de mal de nos enfants puisqu’hein, on a bien le droit avec tout ce qu’ils nous en font voir ! Et ça, ça fait du bien ! On se marre des conneries que font nos enfants et à quel point ils peuvent nous rendre chèvres.

Avec les non-mamans, c’est la bouffée d’oxygène. C’est la vie d’avant bébé qui reprend : pas de contraintes, pas de discussions cacas mous, la fête, l’insouciance, la vie quoi.

Avec les non-mamans, on évoque rapidement Babachon, elles me demandent des nouvelles et on passe à autre chose parce qu’elles savent que j’aime à exister en dehors de ma fille. Je suis maman oui mais je suis leur amie et quand elles m’appellent ou qu’on se voit, je doute qu’elles aient envie de parler de gamins, ce que je comprends tout à fait !

Avec les non-mamans, on se marre comme des baleines, on se raconte nos petites histoires de cœur, on se fait des petites confidences et on prend du plaisir à se retrouver autour d’un verre, comme avant.

En résumé, j’ai trouvé mon équilibre entre ces deux groupes d’amies et vous savez quoi ? J’les kiffe grave mes copines !

Et vous, comment ça se passe chez vous ?

tumblr_mtw0k2dJcf1st62xso1_500

La sacro-sainte coupe menstruelle aka la cup

C’est marrant la coupe menstruelle, c’est un sujet sur lequel je voulais bloguer depuis un moment et mardi matin, dans Les Maternelles, ils en ont parlé (bin oui, je regarde Les Maternelles, je ne suis pas parfaite, j’avoue ! ).

J’ai basculé du côté de la coupe menstruelle, après mon accouchement, sur les conseils avisés de ma wonderful sage-femme / copine qui m’en a vanté les bienfaits.

Pour rien, je ne reviendrai aux serviettes et autres tampons. La cup, c’est la vie. Alors oui, il faut être un peu à l’aise avec son corps mais perso, je ne sens même plus que j’ai mes règles : jamais de fuite, je la vide matin et soir et bam, mon cycle est terminé que je n’ai même pas eu le temps de dire ouf !

Pour te vendre encore un peu de rêve, ma cup va me tenir plusieurs années ! Tu imagines toutes ces années de tampons et de serviettes ? Une ruine assurée ! Ma cup m’a coûté 10€, tu fais le calcul ?

J’ai acheté la mienne chez Fleurcup et j’en suis super satisfaite. J’ai pris une grande et une petite mais je t’avoue que je me sers plus de la grande.

Pour finir de te convaincre, je te mets une vidéo de madmoiZelle.com qui me fait mourir de rire mais tellement vraie ! VIVE LA CUP !

Ce qu’on ne te dit pas avant d’avoir un enfant

J’avais fait le compte des phrases très connes entendues durant ma grossesse mais il y a quand même quelques petites subtilités que les déjà parents se sont bien gardés de me dire.

1- Le générique de T’choupi par cœur tu connaîtras.

2- A des crises de colère terribles tu assisteras.
3- De la purée dans les cheveux tu auras.

4- Des couches immondes tu changeras.

5- Des envies de te pendre parfois tu auras.

6- Plus aucun film en entier tu ne verras.

7- L’heure du coucher tu béniras.

8- Ton salon tu perdras.

9- Tes après-midis au parc tu passeras.

10- Comme jamais auparavant, tu aimeras.

Vous en voyez à rajouter ? Faites-vous plaisir ! 🙂

Parfois, je suis cette mère là

Parce qu’on a toutes nos faiblesses, parce que parfois, on en a juste, ras la casquette (expression de daronne bonsoaaaaar), j’ai envie d’écrire ce billet.

Tu vois parfois, je suis cette mère impatiente, à bout de nerfs, qui s’énerve, qui ne supporte plus rien, ni personne, qui crie, qui fait les gros yeux, qui s’énerve et qui pourrait exploser si elle entend encore une fois « Mamaaaaan ».

Quand je suis cette mère là, je me déteste. Je pourrais me mettre des claques parce que j’ai conscience de la chance que j’ai d’avoir ma fille mais parfois, je suis juste à bout et je voudrais pouvoir revenir en arrière où je n’avais que ma pauvre petite personne à m’occuper. J’ai bien conscience que c’est égoïste…

Maintenant que je suis maman, si j’ai mal à la tête, si j’ai le bras en vrac (si tu ne suis pas ma page Facebook, sache que j’ai une bonne entorse au pouce gauche voir plus), bin, je ne peux pas juste envoyer Babachon sur les roses juste parce que moi, ça ne va pas. Parfois, j’y arrive, parfois, je n’y arrive pas. Parfois je suis cette mère là.

Ces derniers temps, je suis une maman à bout de nerfs, qui passe du rire aux larmes, des larmes au rire et qui surtout, surtout, adore sa fille mais qui parfois, est cette mère là.

Alors ce soir, à toutes ces mamans qui sont ces mères là, bin, je vous kiffe les mamans, on fait ce qu’on peut, on fait de notre mieux !

dw9kyo0-these-ghost-stories-are-only-2-sentences-long-but-i-bet-you-can-t-get-through-them-all-without-shivering-gif-286149

Hé Oua-Oua !

Alors aujourd’hui, je vais te parler du dessin animé fetiche de Babachon.

Oui, je sais, je suis une mère indigne, ma fille boit son biberon sur moi tous les matins et on regarde les Zouzous sur France 5. ( Putain mais comment j’en suis arrivée là ?!)

‘Fin, bref, son coup de coeur du moment c’est le dessin animé  » Hé Oua-Oua !  » : c’est un gros chien tout mignon et tout fatso qui ne s’exprime que par de « A-wouaf! ».
Elle rentre en transe au générique et me le réclame à longueur de journée !

image

Du coup, je l’avoue, je l’aime bien ce Oua-Oua, il est drôlement choupi et je glousse de bon cœur en regardant les épisodes.

Et toi, c’est quoi le dessin animé préféré de ton tout-petit ?