Quand ça devient plus simple

Euro oblige, je ne suis pas obligée de consacrer du temps à mon mec donc j’en profite ( bonjour l’épouse indigne ) !

Ce soir, j’ai envie de parler de mon expérience, de partager un peu d’espoir et d’enthousiasme pour les parents ou futurs parents qui galèrent peut-être un peu.

Tu me connais, je suis brute de décoffrage alors au risque de choquer, je le dis, il n’y a encore pas si longtemps, je stressais à l’idée d’être en week-end et de devoir gérer ma fille.
J’angoissais qu’elle chouine, qu’elle me casse les c…, euh les pieds, bref, qu’elle soit relou.
Je stressais parce que j’étais démunie juste parce que je ne la comprenais pas.

Aujourd’hui, elle parle, elle s’exprime, me dit pourquoi elle pleure, pourquoi elle a peur, pourquoi elle ne veut pas rentrer, pourquoi elle veut sortir, pourquoi elle ne veut pas manger etc.
C’est tout con mais l’acquisition du langage a changé énormément de choses dans notre relation : j’ai l’impression que tout est enfin simple.Je la comprends et elle me comprends quand je lui explique les choses.

Du coup, je suis beaucoup plus zen et je ressens l’envie d’être tout le temps avec elle, l’envie qu’ont ces mamans dès le départ. Moi j’ai l’impression que ça m’arrive que maintenant.

Alors toi, Maman ou Papa qui en chie, qui te dit :  » Mais merde, qu’est-ce qu’il y  aaaaaaaa ??? « , je te promets, un jour, ça devient simple.

Et toi, est-ce que tu as eu un jour ce déclic ?

Des bisous les biquous !

Publicités

Ma Zouzoute

Avant d’avoir Babachon, on avait déjà un bébé.

Bon, ok, c’était notre chien, une petite bouledogue française trop choupi qui ronflait et qui pétait comme personne.

Si j’en parle au passé, c’est parce qu’elle est décédée le 30 avril dernier. Elle n’aura même pas profité du fait que je rentre maintenant les midis puisque durant les 15 jours où je l’ai fait, elle était tellement faible qu’elle ne se levait même plus pour venir me voir.

Elle est morte chez nous, dans son panier, pendant la sieste de Babachon.

J’en pleure tous les jours ; les gens diront :  » C’est qu’un chien !  » et c’est vrai mais pour moi, ma Zouzoute, c’était le ciment de ma famille avec mon mari.
Un chien qu’on a emmené partout, qu’on a gâté plus que de raison et qui n’a jamais manqué de rien.
Un chien qui m’a consolé tellement de fois, qui adorait se faire câliner et me péter dessus l’air de rien.

Te dire qu’elle me manque, ce serait minimiser les choses. C’est comme si j’avais perdu une partie de ma joie de vivre. Zouzoute et moi, on avait la même personnalité : très sociable mais en même temps, pas super fan du bruit et de l’agitation ( et elle, elle n’aimait vraiment pas les gosses…). On était fusionnelles toutes les deux…

Je voudrais tellement qu’elle revienne et qu’on profite encore l’une de l’autre comme des gorettes.

Babachon demande souvent après elle et quand il y a de l’orage, on lui explique que c’est Zouzoute qui fait des prouts dans le ciel. Jte dis pas les grandes eaux quand elle le dit avec ses propres mots…

Parce qu’elle me manque tellement, parce que c’était elle et moi pour la vie, je me suis fait tatouer ma fifille ce weekend :

image

Repose toi bien mon Zouzou biscrok, je t’aime pour la vie.

Par où commencer…

Un sacré bail que je n’étais pas passée par là dis donc !

Il faut dire que j’ai pris un sacré bus dans la gueule : ce changement de boulot est un véritable challenge.

Sortir de sa zone de confort, c’est super, c’est stimulant et c’est aussi hyper crevant.

Ce nouveau job me plaît énormément mais je ramasse sa mère : beaucoup de choses à apprendre, à retenir, beaucoup de choses à réorganiser aussi et cette impression de ne jamais avoir assez d’heures dans une journée pour tout faire. Je pourrais dormir là-bas si on me laissait faire en fait !
Je me rends compte aujourd’hui que prendre ce poste, c’est un véritable défi et parfois, je me demande si je vais y arriver.

Côté famille, je découvre le bonheur de ne pas presser ma fille le matin, de traîner avec elle en soirée et parfois d’aller au parc avec elle quand il fait beau en rentrant le soir. La vie quoi !

Je vais essayer de bloguer plus souvent pour vous donner des nouvelles de ce qui se passe chez Maman Noob !

Bisous mes biquous !