Le chemin est long

Le chemin pour se sortir d’une dépression et d’un burn-out est long. Semé d’embûches.
On se lève certains jours avec l’impression de n’avoir pas changé, de toujours ressentir cette souffrance, qu’on ne se sert à rien, que de toutes façons, on sera toujours comme ça.

Le chemin est long. C’est vrai. Parfois, je me demande si je serais de nouveau moi. Parce qu’au final, même si on guérit, il y a des conséquences, des dommages collatéraux à ces pathologies. Et ceux-là, on ne pourra jamais les réparer. On doit les assumer et les accepter.

Le chemin est long pour accepter. Pour accepter le mal qu’on nous a fait, ce qu’on a pu ressentir. Mon copain travaille toujours dans la boîte où j’ai fait mon burn-out. Quand on parle de boulot le soir, j’ai toujours le cœur qui s’emballe, la rage qui remonte et une envie d’exploser quand j’entends les énormités qui se passent là-bas.

Je ne leur pardonnerai jamais de m’avoir brisée. D’avoir brisé ma famille. De ne pas avoir entendu ma souffrance, mes appels au secours, d’avoir réussi à me persuader que j’étais juste une merde incapable d’effectuer les tâches qu’on me donnait. De m’avoir traité avec un irrespect sans fin. La haine n’apporte rien de bon mais dans mon cas, je ne suis encore pas prête à pardonner.
Quand je compare avec ce que je vis aujourd’hui, comme mes compétences sont exploitées à bon escient et comme je suis encouragée et remerciée régulièrement, je me dis : « Mais comment j’ai fait ?! Comment j’ai pu encaisser tout ça sans rien dire et détruire ma santé, ma sanité personnelle ?! »

Le chemin est long. Vraiment. L’important est de toujours se rappeler d’où on vient et là où on ne veut pas retourner.

Prenez soin de vous les biquous. Toujours.

Mini Bichic

Alors à mon avis, tu as relu ce titre plusieurs fois, c’est vrai ou pas ?

Mini Bichic, un petit nom trop kiki pour un petit business comme on les aime (en tous cas, comme je les aime) : une petite entreprise française où out est fait main, avec amour et talent.

Mini Bichic, c’est l’histoire d’une wonder maman de deux enfants qui s’est mise à exploiter ses doigts de fées pour faire des créations toutes mignonnes pour les bébés, les enfants, de la décoration également, des articles 0 déchets et tout ça dans une démarche éco-responsable.

Mini Bichic, c’est aussi l’envie que j’aurais envie de refaire un bébé juste pour pouvoir commander des petits bavoirs, des petits hochets ou des petits sarouels.

Je te laisse aller découvrir ça et m’en dire des nouvelles mais je le sais, tu vas craquer, laisse toi aller ! 🙂

http://www.minibichic.com