Lettre à ma fille

Aujourd’hui, c’est la fête des mères mais c’est toi qui mérites la vedette.

Ma fille, merci d’être toi, d’être là.

Même si tu rends dinguo parfois, merci de tout résoudre avec ton rire ou ta répartie qui me laisse toujours sans voix.

Merci d’être si courageuse, si autonome, si pleine de vie, pleine d’empathie et si pleine d’amour.

Merci de toujours me réclamer ton histoire du soir, ton câlin avant de dormir et ta Gregre « parce qu’elle sent comme Mamoune ».

Merci de me faire découvrir le monde à ta hauteur et de remplir la maison de tes « chorés » de danse et de tes « chansons de kékés ».

Merci de donner un sens à cette vie un peu folle et du sens à ce monde qui part en vrille.

Tous ces mercis, je les accompagne malgré tout de quelques « Désolée ».

Désolée de n’avoir pas tout de suite réagi à ta souffrance. Désolée de t’avoir demandé de faire des efforts. Désolée de t’avoir dit que ça allait finir par s’arranger mais merci de t’être confiée à moi, d’avoir cherché refuge à mes côtés.

Ma fille, merci d’exister, merci d’avoir fait de moi une maman, parfois en carton, qui t’aime à l’infini.

Ma fille, juste merci.

Ta Mamoune.

Publicité

On ne m’avait pas prévenue

On ne m’avait pas dit que subitement un enfant qui a toujours été un gros dormeur (tu peux me détester et je comprendrai) se transforme du jour au lendemain en une créature démoniaque de la nuit.

Depuis bientôt semaine, Babachon ne veut plus aller dormir.

Les couchers qui se passaient sans encombres se terminent dans les pleurs et les cris pour que je lui fasse des câlins et que je ne quitte pas la chambre. Une fois sur deux, j’arrive à ce qu’elle reste allongée dans son lit après l’avoir bercée et couverte de bisous. Soit. La fois où ça se termine mal, c’est l’apocalypse, elle pleure et beugle « Moooooomaaaaaannnn » comme un petit veau qui aurait perdu sa mère. J’y retourne une fois et je recommence le câlin et les bisous.

Jusque là, bon, ça m’inquiète mais pas outre mesure. Là où ça me fait flipper, c’est que maintenant, elle se réveille en pleine nuit en hurlant. Elle hurle, pleure et ne veut plus dormir, à en juger par son « Non, Maman, gros dodo, non » (true story).

Du coup, je console, je rassure, je lui explique qu’il faut dormir, que le lendemain on se lève tôt pour aller à la crèche, que Maman aussi doit dormir mais rien à faire.

Je la rassure autant que je peux mais j’avoue que je ne veux pas rester dans la chambre avec elle jusqu’à ce qu’elle se rendorme. Non pas pour ne pas installer de mauvaises habitudes parce que je sais que ce sera passager, mais parce qu’elle est en crèche et je sais pertinemment que le personnel ne peut pas rester à ses côtés jusqu’à ce qu’elle veuille bien dormir.

Elle fêtera ses 2 ans lundi, est-ce que vous pensez que c’est normal à cet âge ?
Je me demande aussi si elle ne sent pas aussi qu’il va y avoir du changement pour moi dans les semaines qui viennent ? Je lui ai pourtant tout expliqué et tout verbalisé mais je me demande si elle n’est pas perturbée par tout ça.

Z’en pensez quoi mes biquous ? Ça vous est déjà arrivé ?

anigif_enhanced-buzz-472-1369950932-30.gif

C’est bouclé !

Ca y est, c’est bouclé, ce weekend, on fête l’anniversaire de Babachon d’amour. (En vrai, c’est lundi prochain mais bon, on fera avec un peu d’avance !)

Finalement, je me suis lancée sur le thème fermier avec des cochons, des moutons, des vaches puisque c’est sa grande passion (ainsi que de beugler comme les animaux et me faire saigner les oreilles). J’espère que ça va lui plaire et qu’elle sera contente de sa surprise !

Du coup, j’ai fait mes achats sur le site AnniKids que ma BFF m’a fait fait découvrir (merci mon Linoo !) et juste un conseil, fixe toi un budget parce qu’après, tu te retrouves comme moi avec whatmille euros d’achats que t’as pas compris ce qu’il t’arrive. Cela dit, pas grave, j’ai l’habitude de recevoir des SMS de ma banque pour me dire que je suis encore à découvert.

Bref, c’est un site très sympa avec plein d’idées de décoration et pour des tarifs qui sont, selon moi, assez abordables. Et puis après, rien n’oblige à acheter mais ça donne déjà de très bonnes idées de thèmes !

Je suis excitée, je suis triste, c’est très étrange ce que je ressens…Je suis excitée de voir sa petite bouille souffler ses bougies et de l’autre, bin, j’ai envie de chialer ma race parce que le temps passe trop vite et j’ai toujours cette impression de louper plein de choses de sa vie étant donné qu’elle va à la crèche 10h par jour.

Bref, je vous raconterai tout ça mais ça s’annonce être une belle fête en l’honneur du plus beau cadeau que la Vie a bien voulu me faire.

Bisous mes biquous !

min_image.php

Se laver la bouche avec du savon

Comme je l’ai évoqué la semaine dernière, Babachon développe de plus en plus son vocabulaire et répète à peu près tout ce qu’on dit.

Tu l’auras sans doute remarqué, j’ai un langage châtié et pas toujours approprié devant une enfant de 2 ans. J’essaie de faire des efforts devant elle mais parfois les « Putain », « Merde » et autres « Fait chier » sortent tous seuls avant même que j’ai le temps de rectifier le tir.

Du coup, je sais que beaucoup de parents rusent pour ne pas jurer devant leurs enfants et usent du « Flutain » et autre « Zut » à gogo.

Pour ma part, je suis pas mal dans le :

« Mince »
« Purée »
« Punaise »
« Mer…credi »
« Damn it »
« Shit »

Du coup, je suis preneuse mes biquous, c’est quoi vos alternatives aux gros mots ?

312

L’épineuse question du cadeau d’anniversaire

Après la déferlante des cadeaux de Noël, il faut maintenant canaliser les papis/mamies pour ne pas qu’ils inondent Babachon de cadeaux inutiles en tous genres.

Du coup, j’ai une idée de cadeau qui lui ferait juste trop plaisir mais j’ai encore du mal à me décider.

Je crois que pour ses deux ans, j’aimerais bien lui offrir *roulement de tambours* : une cabane de jardin !!! ( Je ne sais pas laquelle des deux sera la plus contente ! )

Babachon adore se cacher et jouer dans les petites cabanes en tous genres alors je me dis qu’avoir la sienne dans notre jardin lui ferait juste trop plaisir !

Maintenant, la vraie question c’est laquelle choisir. Je me suis perdue dans les méandres des site de Toys’r’Us, King Jouet ou encore MaxiToys et oh my God !, le nombre dede modèles différents, c’est hallucinant ! Je bloque un peu là, j’avoue.

J’ai l’impression de lui chercher son premier appart’ en plus alors je ne te raconte pas la pression, il ne faut pas que je me plante !

En tous cas voilà, je me dis qu’en se mettant à plusieurs, on lui fait un beau cadeau et mon salon nous dira merci de ne pas l’encombrer encore plus avec des nouveaux jouets !

Et toi, tu as offert quoi à tes enfants pour leurs 2 ans ?

(Ouais, ouais, c’est cette maison en photo que j’ai commandé parce que je suis pétée de thunes, t’as vu)

cabane-de-jardin-pour-enfant-2

Dans un mois

Purée dans un mois tout pile, ma fille aura 2 ans. Mon bébé aura 2 ans.

Je suis dans le déni. Je ne peux pas croire qu’un petit bout de mon cœur qui se trimballe sur deux jambes va avoir 2 ans.

2 ans et toute la personnalité et l’innocence qui vont avec. Je le dis depuis qu’elle est arrivée dans ma vie : « Je ne suis pas prête ». Chaque changement, chaque acquisition me bouleverse au plus haut point (dans le bon sens hein mais quand même).

Du coup, il me reste un mois pour préparer son anniversaire et j’ai juste 0 idée. L’année dernière, nous étions chez la marraine de Babachon qui est aussi ma BFF et du coup, elle avait géré ça d’une main de maître, déco et gâteau de ouf à l’appui. La barre est donc très haute.

Je pensais à un petit anniversaire à thème avec des animaux partout étant donné qu’elle est fan de tout ce qui respire et qui a des poils, des plumes ou des écailles mais pour le reste, complétement clueless.

Est-ce que vous avez des bons sites à me conseiller ? Je navigue déjà pas mal sur Pinterest pour glaner des idées mais je suis preneuse de toutes vos connaissances.

Et vous, pour les anniversaires de vos bouts de choux, vous vous y prenez comment ?

Des bisous mes biquous !

tshirt-mickey-2-ans

Le burn-out maternel

Aujourd’hui, j’ai envie de parler d’un sujet pas forcément très fun mais je me suis pas mal sentie concernée ces derniers temps et j’ai vu une vidéo sur les réseaux sociaux aujourd’hui qui m’a beaucoup interpellée.

On parle de burn-out pour le boulot mais je viens d’apprendre qu’il existe la notion de burn-out pour les mamans ( je débarque sans doute avec 20 ans de retard mais bon !) et bizarrement, ou pas d’ailleurs, ça a fait écho chez moi.

Il y a certains jours où j’aurais juste envie de me barrer loin, de ne jamais me retourner tellement j’en ai marre de courir entre mon boulot et la deuxième journée de taf qui commence quand tu rentres à la maison.
Alors je sais, ça vient avec le package de devenir maman mais y a des fois, t’as juste plus envie.

Y a des fois où te lever te parait insurmontable et tu es découragée à l’idée de ce qui t’attends dans la journée. Y a des fois où le simple mot « Maman » te fait saigner les oreilles. Y a des fois où tu regardes ta maison et tu te dis « A quoi bon ? ». Y a des fois où tu as juste l’impression d’étouffer.

Alors oui, faut déléguer. Heureusement pour moi, Papa Noob est un papa qui déchire et qui fait à manger tous les soirs pour que ce soit prêt quand j’arrive à la maison et il ne rechigne jamais à donner un coup de main pour le ménage.

Je délègue mais il y a toujours une partie de moi (et relou la partie qui plus est), qui ne veut pas lâcher prise. C’est à moi de préparer les repas, c’est à moi de coucher ma fille, c’est à moi de la consoler, c’est à moi de la porter quand elle n’a pas envie de marcher. Des exemples comme ça, j’en ai des tonnes.

Lâcher prise. Je n’y arrive pas. J’ai toujours l’impression que si je laisse ma fille aller se promener seule avec son père par exemple, je suis une mauvaise mère qui ne fait pas d’activités avec sa fille, que les gens vont me juger, qu’ELLE va me juger.

C’est juste usant cette obligation que je ressens d’être toujours à fond alors que voilà, vous le voyez bien ici, je jure comme un chartier et je prends la maternité avec beaucoup de légèreté et d’humour mais je me rends compte que je me fous aussi une pression de dingues à vouloir que tout soit parfait, qu’elle ne manque de rien, qu’elle ne puisse jamais rien me reprocher.

Je me suis un peu lâchée mais ça fait du bien. Et toi, est-ce que tu ressens ça aussi parfois ? Raconte-moi !

Des bisous mes biquous !

L’apocalypse

T’as eu peur hein ? Avoue ! Quel titre racoleur !

Comment je vous ai lâchés mes biquous !

J’en suis vraiment désolée mais tu vois, depuis le début de l’année, je suis en mode cogitage – changement de cap – questcequejefousdemavieputaindebordeldemerde et du coup, je me suis dit que ce ne serait pas forcément fun pour tout le monde de lire ce genre de trucs.

J’espère que chez vous ça va et que vous avez toutes le moral.

Ici, on se rapproche du cap fatidique des 2 ans et donc, devine comme je m’éclate comme une malade ? Hein ? Hein ? Les Terrible Twos sont là et bien confortablement installés.

Il me reste donc deux options : soit je deviens alcoolique mais bon ça, bof, ça fait grossir toussa toussa…soit, bin, je me taille les veines avec une enveloppe.

Et puis en fait, je me suis dit que non, qu’il fallait que je sois patiente, bienveillante même si parfois, j’ai juste envie de me jeter par une fenêtre qui ne s’ouvrirait pas.

Tu l’auras donc compris, beaucoup de larmes et de coups de gueule ces derniers temps et comme cette impression que je n’y arriverai jamais sans péter les plombs et gueuler comme une truie hystérique (si t’as jamais entendu une truie gueuler, file sur Youtube pendant ta pause déj, tu ne seras pas déçue).

C’est là la complexité d’être Maman : on aime mais parfois on déteste, on voudrait être parfaite et toujours souriante et parfois, les mots dépassent notre pensée et on tire la gueule du matin jusqu’au soir parce bin, merde quoi, pas envie.

Mais sinon, ça va hein ? N’appelez pas tout de suite les services sociaux !

Qui d’autre est dans la période des Terrible Twos ? Racontez-moi et promis, je paie l’apéro !

Bises mes biquous, je vais me faire plus présente.

C’est bien ma fille

C’est bien ma fille parce que :

– Elle a 0 patience
– Déteste les jeux de logique :  » Le rond, ça rentre dans le carré et pis c’est tout ! « 
Elle adore les animaux mais quand je dis adorer, c’est la crise de joie dès qu’elle en voit en vrai, à la télé, sur des livres etc.
– Elle rentre dans des colères noires (tout comme moi quand j’ai été poussée à bout)
– Elle adore Frank Sinatra ( faut dire qu’elle en a bouffé en mode intra-utero )
– C’est un vrai clown, je ne sais pas même pas où elle va chercher toutes les bêtises qu’elle fait.
– Elle aime. Passionnément.
– Elle n’aime pas. Passionnément.
– Elle a un rire contagieux, comme moi.

Je pourrais en lister encore des tonnes je pense.

Et toi ? En quoi ton chouchou te ressemble ? Raconte moi ! 🙂