Lettre à ma fille

Aujourd’hui, c’est la fête des mères mais c’est toi qui mérites la vedette.

Ma fille, merci d’être toi, d’être là.

Même si tu rends dinguo parfois, merci de tout résoudre avec ton rire ou ta répartie qui me laisse toujours sans voix.

Merci d’être si courageuse, si autonome, si pleine de vie, pleine d’empathie et si pleine d’amour.

Merci de toujours me réclamer ton histoire du soir, ton câlin avant de dormir et ta Gregre « parce qu’elle sent comme Mamoune ».

Merci de me faire découvrir le monde à ta hauteur et de remplir la maison de tes « chorés » de danse et de tes « chansons de kékés ».

Merci de donner un sens à cette vie un peu folle et du sens à ce monde qui part en vrille.

Tous ces mercis, je les accompagne malgré tout de quelques « Désolée ».

Désolée de n’avoir pas tout de suite réagi à ta souffrance. Désolée de t’avoir demandé de faire des efforts. Désolée de t’avoir dit que ça allait finir par s’arranger mais merci de t’être confiée à moi, d’avoir cherché refuge à mes côtés.

Ma fille, merci d’exister, merci d’avoir fait de moi une maman, parfois en carton, qui t’aime à l’infini.

Ma fille, juste merci.

Ta Mamoune.

Ma thérapie

Bon, alors hier, je t’ai fait part du côté pas très fun de mon début d’année mais bon, il y a aussi eu du très sympa.

Tu vois, en mère indigne que je suis, je suis allée passer 2 jours à Disneyland, avec mon mari et sans Babachon.
Ouais, je sais, c’est dégueulasse.

Cela dit, bon, Papa et Maman Noob fêtaient leurs 10 ans de rencontre avec un peu de retard alors on est un peu excusés non ? Disons qu’à même pas 2 ans, même si elle connait « Mimi », on s’est dit qu’elle n’apprécierait pas forcément encore pleinement le parc.

Bon, j’avoue, on s’est dit que NOUS, on apprécierait pas pleinement si elle était chafouin / relou.

Nous sommes donc partis en pleine semaine, comme des gorets, nous faire du bien chez Mickey !

Pour moi, c’est la meilleure thérapie. Quand j’ai le cœur gros, pas le moral, je me fais un petit trip à Disneyland et ça va de suite mieux. Du coup, pour nos 10 ans, mon chéri avait prévu mon petit shoot de bonheur pour tenir une partie de l’année.

On a passé un séjour génial et on s’est fait plaisir. (J’te raconte pas la tronche de notre compte bancaire quand nous sommes rentrés mais bon).

Il n’y avait pas un chat, on a enchaîné les attractions comme des gorets et surtout, surtout, moi, grosse trouillarde que je suis, je suis montée dans l’Indiana Jones ! Oui Madame ! (Ah ouais, j’ai pas précisé mais j’adore Disneyland mais j’ai peur des manèges…Ouais, je sais, c’est très con.)

J’ai hurlé tout ce que je pouvais, j’ai même insulté mon mari je crois mais en arrivant, une crise de fou rire, c’était juste trop bon ! C’est quand même trop bon de se dépasser, de se surpasser et de se sentir en vie !

On a vraiment passé un super séjour, j’ai vu beaucoup de personnages et on a flâné partout comme deux ados avec nos oreilles de Mickey/Minnie sur la tête.

Le retour à la réalité a été un peu dur mais je me console en me disant que j’y retournerai bientôt et sans doute accompagnée de la plus belle des princesses à mes yeux : mon Babachon d’amour.

IMG_20160106_173808

L’amitié avant / après

Sujet un peu sensible aujourd’hui mais ça fait un moment que je voulais en parler : l’amitié avant / après grossesse.

Aujourd’hui, je dirais que j’ai deux groupes d’amies : les mamans et les non-mamans.

Avec les mamans, ça tourne souvent autour des enfants et je ne suis pas toujours à l’aise parce que j’ai toujours l’impression d’être à la ramasse, de ne pas être assez bienveillante nianiania donc j’avoue que pour moi, c’est assez compliqué. Comme tu le sais maintenant, les enfants, ce n’était pas tellement mon truc et la plupart du temps avec Babachon, je ne sais pas ce que je fais, je tâtonne, je fais de mon mieux (comme nous toutes d’ailleurs) alors quand je suis dans des conversations où on parle de la suuuuper nouvelle écharpe de portage de la mort qui tue ou du nouveau Nutricook, bin, je suis vite à la ramasse. Les conversation sur les couches et les microbes ne m’intéressent pas plus.

Avec les mamans,par contre, c’est rassurant parce qu’on peut discuter et comparer nos expériences et ça, c’est rassurant de savoir qu’une telle galère avec les repas, que l’autre aussi son enfant lui tape dessus etc.

Avec les mamans, on peut aussi dire un peu de mal de nos enfants puisqu’hein, on a bien le droit avec tout ce qu’ils nous en font voir ! Et ça, ça fait du bien ! On se marre des conneries que font nos enfants et à quel point ils peuvent nous rendre chèvres.

Avec les non-mamans, c’est la bouffée d’oxygène. C’est la vie d’avant bébé qui reprend : pas de contraintes, pas de discussions cacas mous, la fête, l’insouciance, la vie quoi.

Avec les non-mamans, on évoque rapidement Babachon, elles me demandent des nouvelles et on passe à autre chose parce qu’elles savent que j’aime à exister en dehors de ma fille. Je suis maman oui mais je suis leur amie et quand elles m’appellent ou qu’on se voit, je doute qu’elles aient envie de parler de gamins, ce que je comprends tout à fait !

Avec les non-mamans, on se marre comme des baleines, on se raconte nos petites histoires de cœur, on se fait des petites confidences et on prend du plaisir à se retrouver autour d’un verre, comme avant.

En résumé, j’ai trouvé mon équilibre entre ces deux groupes d’amies et vous savez quoi ? J’les kiffe grave mes copines !

Et vous, comment ça se passe chez vous ?

tumblr_mtw0k2dJcf1st62xso1_500

Ce qu’on ne te dit pas avant d’avoir un enfant

J’avais fait le compte des phrases très connes entendues durant ma grossesse mais il y a quand même quelques petites subtilités que les déjà parents se sont bien gardés de me dire.

1- Le générique de T’choupi par cœur tu connaîtras.

2- A des crises de colère terribles tu assisteras.
3- De la purée dans les cheveux tu auras.

4- Des couches immondes tu changeras.

5- Des envies de te pendre parfois tu auras.

6- Plus aucun film en entier tu ne verras.

7- L’heure du coucher tu béniras.

8- Ton salon tu perdras.

9- Tes après-midis au parc tu passeras.

10- Comme jamais auparavant, tu aimeras.

Vous en voyez à rajouter ? Faites-vous plaisir ! 🙂

Celle qui a survécu

Et ouais, et ouais, I survived !!

Tu te souviens de mon billet où je te disais que je suis une grosse phobique de l’avion ?

Le fameux weekend a eu lieu la semaine dernière et franchement, heureusement que je suis montée dans ce foutu avion et ce, pour plusieurs choses :

1- Il fallait que je batte ma peur. Un jour, je serai amenée à voyager avec Rose et je me vois mal fondre en larmes devant elle, en panique totale.  » Ne t’en fais pas mon amour, on va mourir mais tout va bien !  »

2- J’ai fait de très belles rencontres, particulièrement au vol aller. Je me suis retrouvée à côté d’une maman anglaise et de ses enfants de 16 mois et 5 ans. Elle était stressée que ces enfants soient relous alors qu’ils ont été juste adorables. Du coup, s’occuper des petits m’a occupé l’esprit et j’ai même levé les bras au décollage pour amuser les petits. Ouais, ouais, t’as bien lu !
Et puis bon, comme on était deux mamans un peu stressées mais pour des raisons différentes, on s’est enquillés quelques Gin & Tonic pour que le vol se passe encore mieux et c’était just génial, on aurait dit deux vieilles copines ! Lol

3- J’ai passé un weekend inoubliable. J’ai retrouvé mes amies, on a tellement ri mais tellement ri ! C’était génial. Je ne sais pas si tu es comme moi mais on a des amies que tu ne vois pas forcément souvent dû à l’éloignement géographique mais quand tu te retrouves, c’est comme si rien n’avait changé. On reparle des bons souvenirs, on en créé de nouveaux, on rit, on a un peu le blues parfois parce que la vie n’est pas que drôle non plus mais on est ensemble, et ça, c’est génial. Une vraie bouffée d’oxygène dans cette vie de fous.
Je n’aurais pas pu louper ce weekend.

Là, je te donne les 3 grandes raisons mais je pourrais t’en donner plein d’autres.

En résumé, je suis contente de m’être surpassée et d’avoir vécu ce weekend avec mes copines comme une femme de 31 ans devrait le faire.

Et toi, c’est quoi ce truc pour lequel tu t’es surpassé ?

Naaaaaaaaaannnn !!!

Ça te fait rêver mon titre hein ?

Tu l’auras peut-être compris, Babachon nous sort des  » Naaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan ! «  à tour de bras et prononcés comme une brutasse depuis quelques jours.

Je pensais que ça viendrai plus tard si je dois vraiment être honnête mais non, non, elle a bien capté le sens de ce qu’elle dit et y ajoute (parfois) le mouvement de tête qui va bien.

Je meurs.

Si j’écris ça, ce n’est pas pour me plaindre mais juste parce que je suis émerveillée. Je dois être maso mais ça me fait trop bloquer de la voir s’affirmer comme ça, de nous faire comprendre ses choix, ses envies. C’est comme si elle prenait vie. Je sais, c’est bizarre parce qu’elle a toujours existé mais là, de la voir comme ça, avec la conviction qui est la sienne, ça me laisse pantoise ! (ouuuuh le mot de ouf, j’ai scoré grave là, non ?!)

Je le regretterai sans doute dans quelques mois mais franchement, les petits bouts qui se mettent à parler, je surkiffe !

Et toi ?

tumblr_m4ayrt6IHH1rpd1gl

Les petits bonheurs

Alors aujourd’hui, que tu sois maman ou pas, ce post est pour twah !

Depuis la rentrée, je suis pleine de bonne volonté, de motivation toussa toussa ; je pense que d’ici à la fin du mois, c’est fini mais bon, au moins, j’aurais essayé.

Du coup, pour garder la motivation, je m’octroie des petits bonheurs.

« Haaaan mais qu’est-ce que c’est les petits bonheurs ? » Et bien, mon ptit biquou, les petits bonheurs, c’est les ptits kifs persos !

Qu’est-ce qui te fait plaisir que tu te fais tranquilou bilou, juste pour te sentir bien ?

Voici ma liste :

  • Une petite manucure avec mon super kit de la mort qui tue qu’est trop bien
  • Des sushis vautrée sur mon canapé avec mon plaid en pilou-pilou pour seule compagnie
  • Un bain avec de l’huile relaxante à la lavande
  • Me tartiner de la crème Sympathy for the Skin de chez Lush
  • Bloguer ! (Et oui, tu fais partie de mes petits bonheurs !!)
  • Me mettre dans mon lit et contempler la nature au loin
  • Me mettre au lit tout court
  • M’acheter une paire de ballerines à 5 balles, qui va tenir 2 jours mais qui est trop belle
  • Me poser devant un dessin animé Disney que j’ai vu 12 500 fois et dont je connais les dialogues par cœur
  • Aller à Disneylaaaaaaaaand ! ( C’est une religion chez moi, pèlerinage annuel obligatoire)
  • Anticiper les choses : comme je suis une grande angoissée, l’impression de contrôle sur des trucs tout cons genre préparer une valise, bin, ça me fait du bien !

Et toi alors, c’est quoi tes petits bonheurs ?

Cœur, cœur love mes biquous, je sais que la rentrée rime souvent avec morosité mais promis, on va tout faire pour se marrer !
(Ne me remercie pas pour mes talents de grande poétesse de la mort qui tue)

giphy