Lettre à ma fille

Aujourd’hui, c’est la fête des mères mais c’est toi qui mérites la vedette.

Ma fille, merci d’être toi, d’être là.

Même si tu rends dinguo parfois, merci de tout résoudre avec ton rire ou ta répartie qui me laisse toujours sans voix.

Merci d’être si courageuse, si autonome, si pleine de vie, pleine d’empathie et si pleine d’amour.

Merci de toujours me réclamer ton histoire du soir, ton câlin avant de dormir et ta Gregre « parce qu’elle sent comme Mamoune ».

Merci de me faire découvrir le monde à ta hauteur et de remplir la maison de tes « chorés » de danse et de tes « chansons de kékés ».

Merci de donner un sens à cette vie un peu folle et du sens à ce monde qui part en vrille.

Tous ces mercis, je les accompagne malgré tout de quelques « Désolée ».

Désolée de n’avoir pas tout de suite réagi à ta souffrance. Désolée de t’avoir demandé de faire des efforts. Désolée de t’avoir dit que ça allait finir par s’arranger mais merci de t’être confiée à moi, d’avoir cherché refuge à mes côtés.

Ma fille, merci d’exister, merci d’avoir fait de moi une maman, parfois en carton, qui t’aime à l’infini.

Ma fille, juste merci.

Ta Mamoune.

Celle qui a survécu

Et ouais, et ouais, I survived !!

Tu te souviens de mon billet où je te disais que je suis une grosse phobique de l’avion ?

Le fameux weekend a eu lieu la semaine dernière et franchement, heureusement que je suis montée dans ce foutu avion et ce, pour plusieurs choses :

1- Il fallait que je batte ma peur. Un jour, je serai amenée à voyager avec Rose et je me vois mal fondre en larmes devant elle, en panique totale.  » Ne t’en fais pas mon amour, on va mourir mais tout va bien !  »

2- J’ai fait de très belles rencontres, particulièrement au vol aller. Je me suis retrouvée à côté d’une maman anglaise et de ses enfants de 16 mois et 5 ans. Elle était stressée que ces enfants soient relous alors qu’ils ont été juste adorables. Du coup, s’occuper des petits m’a occupé l’esprit et j’ai même levé les bras au décollage pour amuser les petits. Ouais, ouais, t’as bien lu !
Et puis bon, comme on était deux mamans un peu stressées mais pour des raisons différentes, on s’est enquillés quelques Gin & Tonic pour que le vol se passe encore mieux et c’était just génial, on aurait dit deux vieilles copines ! Lol

3- J’ai passé un weekend inoubliable. J’ai retrouvé mes amies, on a tellement ri mais tellement ri ! C’était génial. Je ne sais pas si tu es comme moi mais on a des amies que tu ne vois pas forcément souvent dû à l’éloignement géographique mais quand tu te retrouves, c’est comme si rien n’avait changé. On reparle des bons souvenirs, on en créé de nouveaux, on rit, on a un peu le blues parfois parce que la vie n’est pas que drôle non plus mais on est ensemble, et ça, c’est génial. Une vraie bouffée d’oxygène dans cette vie de fous.
Je n’aurais pas pu louper ce weekend.

Là, je te donne les 3 grandes raisons mais je pourrais t’en donner plein d’autres.

En résumé, je suis contente de m’être surpassée et d’avoir vécu ce weekend avec mes copines comme une femme de 31 ans devrait le faire.

Et toi, c’est quoi ce truc pour lequel tu t’es surpassé ?