Séquence émotion !

Je sais, je suis relou à parler sans cesse de mon nouveau job mais je t’assure que je ne m’en suis toujours pas remise…

Du coup, je n’avais pas annoncé ma démission à tous mes collègues parce que je me voyais mal faire le tour des bureaux genre « Heeeeey bitches, Maman Noob se casse ! » donc certains n’étaient pas au courant.

Jeudi dernier est donc arrivée ma remplaçante et donc mon boss l’a présentée à tout le monde. S’en suit du coup une dite-collègue pas au courant qui me demande de la rejoindre à la kitchenette ( c’est THE place to be la kitchenette ! ) et là, elle me sort une palanquée de compliments qui m’ont fait chialer ma race.

La collègue en question est la directrice du département finances / compta et qui est proche de la retraite (autant dire qu’elle a de la bouteille !) et de l’entendre me complimenter comme ça, j’étais juste submergée par l’émotion et j’ai chialé.

C’est parfois les gens dont tu t’y attends le moins qui te touchent le plus.

Je suis gonflée à bloc et je renais avec de la confiance en moi, quel pied !

giphy

Publicité

Gros problème existentiel

Les biquous,

Je suis désolée mais je pense un peu moins bloguer ces prochains temps. Disons qu’il va falloir que je m’organise pour être présente et faire des articles régulièrement.

Ma remplaçante est arrivée, ça le fait donc moyen de répondre à vos articles ou commentaires sur mon smartphone pendant que je suis censée la former.

Je pense bloguer entre midi et deux comme je le faisais avant mais ma pause déj’ sera désormais plus courte donc voilà, tu l’auras compris, en grande organisée de la life (ou pas), il va falloir que je pense à tout ça.

Je vous bisoute !

L’attente

Je suis dans une période assez relou puisque je suis en plein préavis.

Je dois continuer à m’occuper de mes dossiers mais je n’ai juste plus l’envie, ni la motivation.

Je dois faire comme si j’en avais encore quelque chose à foutre sauf que ce serait mentir.

Je dois garder le sourire pour les collègues qui m’envient de partir.

Je dois rester zen et cordiale parce qu’un jour, peut-être que j’aurai besoin de références.

J’ai de la rancœur que je dois contenir même si elle ne demande qu’à sortir.

En fait, démissionner, c’est un peu comme divorcer.

Ces choses qui vont changer

Je ne te cache pas que je savoure ma bonne nouvelle, j’aurais envie de crier mon bonheur à la face du monde et j’ai mal au ventre tellement je suis surexcitée.

Cependant, nouveau job dit nouvelle vie, dit concessions, changements et inconnus à gérer.

La première des choses qui va être mise en standby, c’est l’option de se dire « On va lancer un deuxième ».
Comme tu le sais, je ne suis pas prête et je ne sais pas si je le serai un jour mais disons que ça me fait un flipper de me dire que ma fille aura certainement beaucoup d’écart avec son petit frère / petit sœur (s’il devait y avoir un deuxième un jour).
Je me rends compte que finalement, je ne sais jamais ce que je veux et dès que je ne contrôle pas mon destin ou ma vie, je panique un peu…

Je vais pouvoir profiter de ma fille les soirs !
Je l’avais déjà évoqué à plusieurs reprises mais je vois ma fille en moyenne 1h par soir. C’est une vraie marmotte qui se couche très tôt et du coup, les soirs, je ne donne pas le bain, j’arrive à manger avec elle mais je ne profite pas de ma fille en semaine.
Je vais désormais être à deux pas du bureau et je vais pouvoir aménager mes horaires comme je veux, la vie quoi !

Je vais pouvoir m’organiser mieux dans ma vie de maman.
Bin oui, le côté lessive, préparation de bouffe, aujourd’hui, c’est beaucoup Papa Noob qui gère mais hey, maintenant, je vais rentrer chez moi entre midi et deux et à moi les petites préparations du quotidien ! Ha et accessoirement, à moi le vautrage sur le canapé avant de reprendre le taf l’après-midi.

Je n’aurai sans doute pas de congés cet été.
Hé oui, qui dit prise de poste, dit pas de congés et je pense terminer l’année 2016 sur les rotules. Cela dit, ça ne me fait pas peur, je te l’ai dit, ce job était inespéré et je suis tellement contente que faire ce type de sacrifice ne me dérange pas.

Pas de mariage aux US en juin.
Comme tu le sais peut-être, j’ai vécu aux US et au mois de juin, je suis invitée au mariage de ma petite sœur d’accueil qui m’a également demandé d’être sa bridesmaid. Pas la peine de mentionner que je n’y serai pas, étant donné que je prends mon poste à la mi-avril. C’est sans doute cet aspect qui me fait le plus de peine parce que je sais qu’elle a le cœur gros de se dire que je ne serai pas là.
Du coup, je planifie mon trip pour l’année prochaine, c’est clair et net !

Comme tu le vois, on est dans un mélange bittersweet mais je ne garde que le positif de cette nouvelle vie qui m’attend !

On trinque un coup ou bien ?

Alan-Rickman-Says-We-All-Get-Drunk-In-Dogma-Reaction-Gif